Mercredi, 8 décembre 2010

PAS DE PARCOMÈTRES SUR LE PLATEAU!

Envers et contre tous, le maire de l’arrondissement Plateau-Mont-Royal, Luc Ferrandez, n’en démord pas et va de l’avant avec son projet d’implantation de 600 nouveaux parcomètres.

 

Du côté des commerçants, c’est une guerre à finir avec le maire Ferrandez. Ils demandent la mobilisation générale pour faire agir le premier magistrat de la Ville de Montréal, Gérald Tremblay.  Les commerçants sont unanimes : ils se méfient et les trois SDC du Plateau ont reçu un mandat et un appui très clairs afin de poursuivre leurs efforts de mobilisation. Selon le directeur de la Société de développement de l'avenue du Mont-Royal, Michel Depatie, ce sont les commerçants du Plateau qui ont clairement manifesté leur mécontentement.

« Nous recevons de nombreux courriels et des appels d'appui des citoyens du quartier. Ils sont extrêmement inquiets des mesures annoncées par le maire Ferrandez ».  Depatie poursuit en disant que les conséquences de cette politique pourraient être désastreuses pour les commerces et, par extension, sur la qualité de vie des citoyens de l'ensemble de Montréal.

Chez les commerçants, on croit fermement que si la nouvelle politique de stationnement est adoptée sur le Plateau, il y a un grand risque que de telles politiques soient adoptées dans plusieurs autres arrondissements. Déjà, avec les importantes hausses de tarif des parcomètres de 2007, les affaires se sont mises à stagner, voire à décroître. Avec la crise économique actuelle et les hausses de taxes à venir, on prévoit carrément la fermeture de plusieurs commerces qui donnent une couleur aux quartiers de Montréal et la perte de nombreux emplois ».

PLATEAU-MONT-ROYAL

SDC PLATEAU-MONT-ROYAL

Soyez le premier à réagir à cet article.
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok