Mardi, 23 août 2011

UNE RENTRÉE DES CLASSES PAYANTE

En dépit de l'incertitude économique, les Canadiens prévoient dépenser environ environ le même montant que l'an dernier pour préparer la rentrée scolaire, révèle un sondage dévoilé lundi par BMO Banque de Montréal.

 
D'après la banque, le tiers Candiens prévoient dépenser au moins 200 $ en effets scolaires. La valeur moyenne de leurs achats devrait s'élever à 319 $. Dans un communiqué, la BMO a rappelé que la rentrée était la deuxième plus importante période de vente de l'année, après le Temps des Fêtes. La rentrée devrait donner un coup de pouces aux détaillants locaux après une saison estivale marquée par une croissance modérée. Pour les mois d'août et septembre, la BMO s'attend à une hausse de 2 % des ventes au détail excluant l'essence et les véhicules automobile.

L'économiste Sal Guatieri, de BMO Marché des capitaux, croit toutefois que les consommateurs seront prudents. D'après, le sondage mené par Léger Marketing, 41 % des consommateurs du Manitoba et de la Saskatchewan prévoient même réduire leurs dépenses pour la rentrée. Le sondage a été mené entre le 2 et le 4 août auprès de 1501 Canadiens. Sa marge d'erreur est de 2,5 %.
Cet article est classé sous :Rentrée scolaire
Soyez le premier à réagir à cet article.
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok