Vendredi, 13 août 2010

LE PEINTRE-ROCKEUR DONNE DANS LE JAZZ

Zïlon

Zïlon n'est plus le « bum » de rue qu'il a déjà été, mais cet artiste reconnu pour ses graffitis et ses œuvres représentant des visages, une signature à laquelle il tient mordicus, dégage toujours cette attitude « mauvais garçon » qui fait son charme depuis des années.

 
Même s'il a choisi de remiser ses bombes de peinture aérosol pour un moment, le temps de l'exposition Jazz Noir, présentée à la Galerie Lounge TD de la Maison du Festival jusqu'au 26 septembre, l'artiste affirme ne pas avoir changé ses habitudes de travail. Afin de créer les 22 oeuvres qui composent Jazz Noir, toutes réalisées à l'encre noire, Zïlon s'est donc directement inspiré de la musique et d'images qui lui sont associées. « Je me suis imaginé des chanteurs, des chanteuses ou des musiciens de jazz dans de petits endroits enfumés, parfumés au whisky et habités par les dames de la nuit et les gangsters », explique Zïlon.

« J'ai fait des visages, des portraits, mais sans représenter un artiste ou un jazzman en particulier. Je dois avouer qu'il y a un petit côté sombre à tout cela ». Sur des toiles qu'il a enduites de peinture noire, l'artiste a assemblé quelques-unes de ses oeuvres au gré de son inspiration, créant par le fait même plusieurs mosaïques de portraits inspirés par le jazz. Ces « compositions », comme il les appelle, côtoieront 12 portraits sur papier. Il confiait : « J'écoute de la musique en travaillant. Je me suis donc vraiment imbibé de musique jazz, de musiciens qui ont du caractère musicalement et en tant qu'être humain. Je pense entre autres à Miles Davis, Nina Simone, Billy Holiday et Chet Baker ».

Cet amour particulier de la musique a souvent valu à Zïlon le qualificatif de « peintre-musicien », un titre qu'il se plaît à promouvoir, puisque c'est en utilisant cette image qu'il décrit son style. « C'est Luc Plamondon qui m'a demandé, un jour, de lui décrire quel type d'oeuvres je faisais. À l'époque, je lui ai répondu que je pourrais lui donner plusieurs grandes définitions comme « néo-expressionnisme allemand des années 80 », mais que je préférais trouver une façon plus directe et plus lyrique de décrire la chose. C'est à ce moment que je lui ai dit que je faisais du rock visuel, raconte-t-il. Au lieu de jouer de la guitare électrique, je joue du pinceau. Mes notes de musique, ce sont mes coups de pinceau; les sons, ce sont les couleurs ».

Notons que Zïlon renouera avec l'aérosol pour l'exposition Eaux trouble$, qui sera présentée à compter du 29 septembre à la Galerie MX. Toutes les informations concernant Zïlon se trouvent sur son site Web.

ZÏLON


Source : Canoë
Zïlon 2008
Cet article est classé sous :Zïlon Artiste Peinture Arts de la rue Galerie TD Galerie MX
En fait, il y a beaucoup de gens sur la route du succès. Cependant, il n'y a pas beaucoup de gens qui peuvent y adhérer. Bien que les gens puissent en effet avoir beaucoup de gens, il n'y a pas qu'une seule voie vers le succès, mais aussi longtemps que nous pouvons insister sur le fait que différentes personnes peuvent choisir des chemins différents, Souvent pas dans le choix de la route, mais plutôt une fois avez choisi votre propre chemin, nous devons hésiter à continuer indéfiniment. replique montre Assurez-vous de croire que vous pouvez réussir et vous finirez par atteindre votre objectif. Même si vous échouez 99 fois et que votre dernier succès est réussi, vous devez faire confiance, peu importe à quel point la route est difficile. Les gens veulent réussir, recevoir l'honneur, en plus de choisir un moyen approprié, mais aussi l'esprit persistant.

jingboo - 2 février 2018
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok