Salon de l’Habitation Salon de l’Habitation Image Map
Lundi, 9 janvier 2017

VALÉRIE THERRIEN NOMMÉE DIRECTRICE GÉNÉRALE DU MUSÉE QUÉBÉCOIS

Le président du conseil d’administration du Musée québécois de culture populaire, Jean Asselin, est heureux de présenter Valérie Therrien, à titre de directrice générale de l’institution.

 
Titulaire d’un baccalauréat en administration des affaires, Mme Therrien termine actuellement un MBA en gestion de projet. Originaire de la région, elle a œuvré à titre de gestionnaire et responsable des partenariats à Parcs Canada avant d’être nommée directrice du développement des affaires au Musée, en septembre dernier. Sa formation, son expérience dans le domaine culturel et son engagement dans le développement du Musée sont autant d’éléments qui devraient contribuer à donner un essor nouveau à l’institution.
Le président du Conseil d’administration s’est dit enthousiaste par l’arrivée de Mme Therrien à la direction du Musée. « Depuis sa nomination à titre de directrice intérimaire, elle s’est naturellement distinguée par ses compétences de gestionnaire, capable de rallier les autres à travailler ensemble à un projet collectif. Femme dynamique, vive d’esprit, déterminée à réussir et axée sur l’atteinte des résultats, elle sait mettre à contribution les ressources humaines qui l’entourent. J’ai été impressionné par son charisme qui l’amène à établir rapidement un lien de confiance avec ses interlocuteurs et ses proches collaborateurs. »
 
Madame Therrien relève des défis nouveaux qui permettront au Musée de poursuivre son évolution et de conserver sa place unique dans le réseau muséal québécois. « Je prends la direction générale d’un Musée qui a prouvé sa pertinence durant ses 13 premières années d’existence, avec des expositions marquantes dont le rayonnement régional a dépassé ses frontières. Il est maintenant rendu à une étape importante de son évolution où les projets d’avenir viendront renouveler l’expérience du visiteur et le faire entrer de plein pied dans le XXIème siècle. »
 
Madame Therrien mentionne également le nouvel espace éducatif qui viendra augmenter la capacité d’accueil des différentes clientèles et le virage numérique entrepris notamment avec la création d’un Muséolab en partenariat avec le DigiHub.
Le Musée québécois de culture populaire :

  • 9000 élèves en visites scolaires chaque année, tant du niveau primaire que secondaire et collégial;
  • 50 000 visiteurs de partout au Québec mais également de l’étranger;
  • Plus de 100 000 artefacts témoignant du patrimoine matériel québécois.

L’année 2016 s’est terminée avec une augmentation de la fréquentation et nul doute que 2017 réservera de belles réalisations au Musée trifluvien.
ok