Mercredi, 25 avril 2012

28e FESTIVAL DE CINÉMA VUES D’AFRIQUE

Photo : « 30 degrés couleur »

La 28e édition du Festival international de cinéma Vues d’Afrique ouvrira les festivités avec une comédie des plus rocambolesques : 30 degrés couleur, coréalisée par les cinéastes Lucien Jean-Baptiste et Philippe Larue.

 
Sous la présence d’honneur de Mme Kathleen Weil, ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles, la soirée promet d’être aussi festive et colorée que le film sélectionné pour l’occasion. Elle sera en effet agrémentée de spectacles, d’animations et de bouchées exotiques. C’est donc un rendez-vous au Cinéma Impérial (Centre Sandra et Leo Kolber, Salle Lucie et Claude Chagnon) le vendredi 27 avril prochain dès 19h, pour se laisser séduire par la chaleur de la Martinique, première escale de ce voyage cinématographique en cultures africaines et créoles qui se poursuivra du 28 avril au 6 mai au Cinéma Excentris.

Ce grand rassemblement sera également l’occasion pour le Conseil international des radios et télévisions d’expression française et Vues d’Afrique de rendre hommage à une prestigieuse personnalité de l’audiovisuel du Sud, la martiniquaise France Zobda, productrice du film Toussaint Louverture.

30 DEGRÉS COULEUR

Les spectateurs découvriront la Martinique en plein carnaval : trois jours de folies où les hommes se travestissent, où chacun revêt un costume de diable ou de diablesse, où l’on raconte que les morts se lèvent pour errer parmi les vivants… C’est précisément durant cette période très particulière que Patrick remet les pieds en Martinique. Apprenant que sa mère est sur le point de mourir, il revient dans son pays natal après une absence de plus de trente ans, en compagnie de sa fille unique. Devenu un historien réputé, ce Noir devenu « blanc à l’intérieur » a complètement oublié ses racines. Mais son ami d’enfance Zamba, une drag queen flamboyante en ces temps de carnaval, l’entraînera pendant trois jours au cœur d’un voyage initiatique qui lui permettra de renouer avec tout ce qu’il a oublié.

Le réalisateur martiniquais du film La première étoile (César de la Meilleure première œuvre), Lucien Jean-Baptiste, s’associe ici avec Philippe Larue (La Nuit partagée) pour donner vie à cette captivante comédie carnavalesque qui met en vedette Lucien Jean-Baptiste lui-même, Édouard Montoute (La Haine, Taxi) et Marie-Sohna Condé (Minuit à Paris, La Guerre est déclarée). Avec ce nouveau long-métrage, les deux cinéastes dépeignent l’inoubliable vivacité de la Martinique, son sens de la fête et de la tradition, sa richesse culturelle ainsi que sa grande ouverture d’esprit.



ENCORE ET TOUJOURS LA FÊTE

Animée par les présentateurs de l’émission d’Afrique Canada TV Fier de vous, Sandra Cerdy et Florent Tchatchoua, cette soirée haute en couleurs sera ponctuée de chansons et de performances des plus étonnantes. Les percussionnistes de Mousso Fanga et de la Troupe Lamogoya seront en effet de la partie, de même que la chanteuse Joyce Devibe qui viendra interpréter des succès de Cesaria Evora, le tout complété par un original défilé de mode seychellois éco-designs de Bernadette Pierre-Louis. Pour terminer la soirée en beauté, un généreux buffet de mets typiques africains et créoles sera offert dans le lobby du Cinéma Impérial.

La soirée inaugurale est ouverte au public. Les billets au coût de 25$ sont en vente sur le site Internet de Vues d’Afrique et seront disponibles à l’entrée le soir même, au Cinéma Impérial (1430, rue de Bleury).

AUTRES ESCALES À NE PAS MANQUER

Outre 30 degrés couleur, les cinéphiles pourront assister à plusieurs films importants de cette nouvelle programmation durant la première fin de semaine. La 28e édition du Festival international de cinéma Vues d’Afrique les entraînera notamment au cœur d’une Égypte en révolution, avec le collectif de courts-métrages 18 jours (samedi 28 et dimanche 29 à 21h), puis en Tunisie en plein Ramadan avec le documentaire Laïcité Inch’Allah (samedi 28 à 15h15), en présence de la réalisatrice Nadia El Fani. L’organisme Arc-en-ciel d’Afrique présentera également une séance spéciale le samedi 28 avril à 17h avec les projections du documentaire belge Silent Stories de Hanne Phlypo et Catherine Vuylsteke, et du court métrage québécois Être soi-même, deux œuvres traitant du thème délicat de l’homosexualité au sein des communautés africaines.

Par ailleurs, la productrice France Zobda sera présente le dimanche 29 en après-midi (15h15) pour présenter le long-métrage faisant le portrait du héros de l'indépendance d'Haïti, Toussaint Louverture, réalisé par Philippe Niang. Mentionnons aussi les projections de Ithemba, l'espoir (samedi 28 à 13h15 et dimanche 29 à 15h), coup de cœur du cinéaste Yves Langlois qui présente l'œuvre comme « un chant d'amour, d'espoir et de liberté » et de Faso Furie (samedi 28 à 18h15 et dimanche 29 à 21h15), le blockbuster africain, un film dans le style de Mission impossible façon burkinabé qui en mettra plein la vue aux spectateurs. Enfin, le public est invité à venir rencontrer l’équipe de la série ivoirienne Teenager le samedi 28 avril à 15h.

La 28e édition du Festival international de cinéma Vues d’Afrique se déroule du 27 avril au 6 mai au Cinéma Excentris (3536, boul. St-Laurent, Montréal) et à Québec du 30 avril au 4 mai au Musée de la Civilisation (85, rue Dalhousie, Québec).

Source : LaMetropole.com

VUES D'AFRIQUE
Soyez le premier à réagir à cet article.
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok