Mercredi, 17 décembre 2014

PETALUDA AU CHÂTEAU DE BERLIN

Cette série de Petulada comporte 6 numéros en tout. Vous retrouverez à l’intérieur de chaque livre un récit différent qui permettra aux lecteurs d’en savoir un peu plus sur différents sujets, et de découvrir par le fait même de nouveaux horizons. Une façon intéressante d’instruire les enfants sur l’histoire.

 
Il s’agit de voyages imaginaires qui s’inspirent de faits réels. Dans ce livre-ci, les jeunes peuvent en apprendre davantage sur la famille Bach, et les coutumes de la cour au château de Berlin dans les années 1720. L’écriture est faite dans un langage recherché, mais qui demeure accessible malgré tout – on retrouve d’ailleurs un lexique à la fin pour les mots moins communs. Plusieurs passages du texte sont en couleur ou en surbrillance (caractères plus gros), ce qui donne vie au récit.

Quelques petits dessins illustrent par-ci par-là des scènes ou des personnages. De plus, vous trouvez à la fin du livre des questions de réflexions, et des propositions d’activités à faire en classe.

L’histoire commence lorsque Petaluda se rend à un concert de Bach avec ses grands-parents. Au moment où elle fait des recherches sur la tablette de ceux-ci, Shaka, le papillon la fait quérir pour venir le rejoindre dans le passé. Elle effectue le parcours à l’intérieur d’une calèche.

C’est alors qu’elle fait la connaissance de Bach et de son fils Wilhelm, ainsi que de la princesse Wilhelmine. Elle découvrira le château de Berlin dans toute sa splendeur, fera un parallèle entre les vêtements d’aujourd’hui et ceux de cette époque.
Elle fera également la rencontre de deux fées, Iris et Anaïza qui leur réservent toute une surprise.

Bref, un voyage intéressant à faire avec les enfants.



VOICI UN EXTRAIT

Petaluda au château de Berlin, Sophie-Luce Morin, Éditions Cornac, 2013

« Les artistes trouvaient le roi très dur parce qu’il jugeait que la pratique des arts constituait un luxe que le royaume ne pouvait plus se payer. Ainsi, la majorité des artistes ne pouvaient plus faire briller leurs talents à Berlin et devaient s’établir ailleurs. Frédéric-Guillaume 1er s’était fait la réputation d’être un roi avaricieux et froid, que peu de choses parvenaient à émouvoir, surtout pas l’art. »

Un nouveau tome est sorti, il s’agit de « Petaluda au Carnaval de Venise ».
Bonne lecture!

SONIA ALAIN

SOPHIE-LUCE MORIN
Cet article est classé sous :Sophie-Luce Morin Petaluda Jeunesse Sonia Alain
Soyez le premier à réagir à cet article.
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok