Mardi, 10 septembre 2013

PETIT LOUP ENTRE À L’ÉCOLE

Avec la rentrée scolaire qui est arrivée, il est d’autant plus important de bien préparer l’entrée à la maternelle des tout-petits. C’est une étape qu’ils attendent avec impatience, mais également avec une certaine angoisse. Ce guide s’adresse aux enseignants de maternelle, mais également aux parents.

 
Lors de la rentrée scolaire, les jeunes enfants se retrouvent plus que jamais vulnérables face aux effets secondaires du stress. N’ayant pas les mécanismes de défense d’un adulte, il est difficile pour eux de gérer la gamme d’émotions qui les habite soudain. Les enfants n’ont aucun contrôle sur ce qui les entoure (ex. : choix d’enseignant, de leur groupe, de la salle de classe, du casier, etc.), pas plus qu’ils sont en mesure de prévoir le déroulement des journées à venir. Tout est nouveau pour eux. C’est cette impuissance qui les rend plus fragiles et sensibles au stress.

Ce guide apporte aux adultes des moyens de faciliter ce passage obligé. Vous trouverez à l’intérieur huit histoires (allégories) très bien conçues, selon des thèmes spécifiques. Des idées d’activités, d’animation, ainsi que d’intervention accompagnent chacune des allégories. De plus, du matériel de soutien reproductible est disponible dans le livre et accessible sur le Web.

Les deux acteurs principaux de ces histoires sont très attachants. Il y a « Petit Loup », le personnage auquel pourront s’identifier les enfants. Celui-ci vit ses premières expériences à la maternelle au même rythme qu’eux. Vous retrouverez également « Loula la Libellule », le personnage qui aide Petit Loup à traverser cette étape en lui proposant différentes solutions aux problèmes qu’il rencontre.

Bref, un petit guide pratique et des activités très simples à mettre en application.



VOICI UN EXTRAIT

Petit Loup entre à l’école, Solène Bourque, Midi Trente éditions, 2012

« L’entrée à la maternelle plonge l’enfant et sa famille dans l’univers des apprentissages des « grands ». Cependant, ils partagent parfois des émotions mitigées par rapport à ce passage important. La fierté, la curiosité, l’enthousiasme, les inquiétudes et la tristesse liés au deuil de la petite enfance contribuent à alimenter le stress.
Il s’est avéré que lorsque l’enfant se sent soutenu par son milieu, il perçoit de façon plus réaliste la difficulté à laquelle il est confronté. »

Bonne lecture, ainsi qu’une belle rentrée scolaire aux p’tits loups!

SONIA ALAIN

SOLÈNE BOURQUE

ÉDITIONS MIDI TRENTE
Cet article est classé sous :Solène Bourque Maternelle Guide Sonia Alain
Soyez le premier à réagir à cet article.
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok