Jeudi, 22 août 2013

LA CHAMPAGNERIE OU L’ODE À LA BULLE

La Champagnerie, le tout nouvel antre de la bulle dans le Vieux-Montréal propose une vaste sélection de champagnes et de mousseux, de toutes les gammes de prix. Un superbe endroit pour un 5 à 7!

 
Lorsqu’on arrive à la Champagnerie, tout nouvel antre de la bulle, on est charmé par son ambiance à la fois chaleureuse et branchée, typique du Vieux Montréal. Mercredi n’est pas une journée particulièrement festive et pourtant, lorsqu’on passe la porte, la salle est déjà pleine et très animée. Je suis frappée par la grande majorité de filles qui occupent les chaises autours de nous. Mais il fallait le prévoir: les bulles attirent surtout la gente féminine. Grosses pierres, briques, bois, lumières tamisées, gramophones des années 30, la soirée promet.

À notre arrivée, une petite famille venue célébrer un 21e anniversaire est fébrile. Une bouteille à la main, grand sourire, la jeune fille s’apprête à "sabrer le champagne". C’est qu’ici, on veut démystifier, et mieux, démocratiser la bulle. En commandant une bouteille, qu’elle soit de champagne ou de mousseux, chacun peut, s’il le désire, sabrer soi-même la bouteille. Une expérience sympathique qui semble être déjà fort populaire.

On propose une vaste sélection de champagne, mais également de cava, de prosecco, de crémant, bulles grecques, serbes, et autres produits moins connus, en priorisant les petits producteurs passionnés. Comme nous le précise Sébastien Piekutowski, le but ultime de la Champagnerie est de montrer qu’on ne se retrouve pas forcément face à un produit snob, élitiste. Il en existe de toutes les gammes de prix, de 7$ la coupe à 800$ la bouteille. Avec environ 80 produits de bulles en bouteille et 10 à 15 produits au verre, on peut passer une soirée agréable, à goûter à des produits de qualité, tout en respectant son portefeuille.

Bien sûr, on retrouve aussi les bulles en cocktails. À gauche, le cocktail "Orange sanguine et épices" est composé de vodka, jus d’orange sanguine, jus de citron frais, sirop de zaatar, poivre long et bulles. Le zaatar, un mélange d’épices du Moyen Orient, normalement utilisé sur du pain avec de l’huile d’olive, est ici surprenant, quoi que très agréable et plutôt doux en bouche. À droite, le "Baies et bulles" charme par son petit côté ludique. On nous le présente avec deux éprouvettes renfermant un coulis de framboise, à verser dans le verre contenant déjà cognac, jus de citron frais et bulles.



Huîtres fraîches, plateaux de fromages, charcuteries, fruits de mer, viandes, le menu bouffe assez varié. Je me laisse tenter par le gravlax de saumon "mimosa". Mariné au champagne et écorces d’agrumes, il est servi avec de la crème fraîche à l’aneth et de la crème au piment, assez relevé. Les morceaux sont tendres, juste assez salés, avec  une chair grasse qui se défait en bouche. À prendre avec une coupe d’Amalia, un mousseux brut grec très aromatique du domaine Tselepos.



On craque également pour la poutine à l’effiloché de porc préparé avec un velouté de jus de volaille, accompagné de fromage brie, foie gras, et fromage en grains. La poutine offre un bon côté sucré, le fromage est généreux, assez liquide, et la bouchée est bien goûteuse à cause de la viande. On l’accompagne d’un crémant de Bourgogne, un mousseux vif, frais, avec une acidité qui vient couper dans le gras de la poutine.

À surveiller
-Jeudi et vendredi: 5 à 7 avec DJ
-Les dégustations de bulles: 30$ par personne + TX et service. La première édition a pris son envol le mercredi 21 août à 18h avec une soirée Franciacorta-Barone Pizzini, présentée par Guénaël Revel, auteur du Guide des Champagnes et des autres bulles. Soyez à l’affût de la page Facebook pour les soirées à venir.

La Champagnerie

343, rue Saint Paul Est
(514) 903-9343
https://www.facebook.com/LaChampagneriebar

LA CHAMPAGNERIE
VOYAGE AU PÉROU
Soyez le premier à réagir à cet article.
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok