Vendredi, 12 août 2011

L’ÉLÉGANCE DU CHÂTEAU DE CRUZEAU

André Lurton, de Maison André Lurton

J’ai eu le plaisir de déguster plusieurs vins du Château de Cruzeau en compagnie de Sébastien Cogny, maître de chai depuis 2010.

 
Le Château de Cruzeau est une belle propriété de 107 hectares dans les Graves, dans la région de Bordeaux. Les terroirs sont sur des coupes graveleuses où il n’y a que des cailloux et du sable qui permettent de bien drainer le sol. Ils sont excellents pour la culture de la vigne. On y cultive du Merlot et du Cabernet Sauvignon, principalement, à part trois hectares de Cabernet Franc et vingt-sept de Sauvignon blanc, qui sont consacrés à faire du vin blanc. La propriété appartenait à la prestigieuse Maison André Lurton depuis 1973.

Le Château du XVIIIe n’a toutefois été acquis par André Lurton qu’en 1992, qui s’est attaché à sa restauration et a reconstruit les chais en 1998. L’architecte Anouck de Barre a dirigé les travaux et redonné au parc sa forme de fin XIXe,  telle que dessinée par le célèbre paysagiste Lebreton.

Sébastien Cogny m’a d’abord proposé de déguster le Château Bonnet blanc 2010, de l’appellation « Entre-Deux-Mers », qui ne produit que des vins blancs. Ce vin est un assemblage de Sauvignon à 50 %, de Sémillon à 40 %  et de Muscadelle  à 10 %. C’est au Château Bonnet, également propriété d’André Lurton,  que Sébastien Cogny a travaillé pendant quinze ans, où il a fait les vinifications en rouge, en blanc et en rosé. Le Château Bonnet blanc 2010 a une robe très claire, cristalline même, avec des arômes citronnés. Des arômes d’agrumes et de pêche blanche. Des la première approche, notre nez est envahi de parfums délicieux. En bouche, il a une belle fraîcheur, de la rondeur, du gras, toujours des arômes de pêche, une très belle longueur et beaucoup d’élégance.  Avec ce vin aux arômes de pêche blanche, Sébastien Cogny nous propose des accords avec des tartares de poisson, des crustacés et des salades d’été.

Comme deuxième vin nous avons dégusté un Château de Cruzeau, Appellation Pessac-Léognan 2006 rouge.  Cabernet Sauvignon 55 %, Merlot 43 % et Cabernet Franc 2 %.  Ce vin est à son meilleur à 6 ans d’âge, mais a un potentiel de vieillissement d’une quinzaine d’années. L’appellation Pessac-Léognan, au sud de Bordeaux, faisait partie jusqu’en 1987 de l’appellation de Graves. La couleur est d’un rouge soutenu, magnifique. C’est un 2006 qui a commencé à évoluer; il a des arômes de fruits rouges et de fruits noirs, mais aussi de cuir, de café et de chocolat noir. C’est un vin plaisant à boire, avec une complexité et une certaine rondeur dans les tanins, une finale un peu mentholée-réglisse et une grande élégance. Un vin à marier avec du gibier et des viandes rôties ou mijotées avec lesquelles il fait merveille.

Ces deux vins sont disponibles à la SAQ avec d’autres de la gamme André Lurton :

83709 - ChBonnet Entre-Deux-Mers 2010, 16,95 $

99044 - ChBonnet merlot/cabernet réserve 2007, 17,10 $

113381 - Ch Cruzeau Pessac-Léognan 2006, 24,95 $

133835 - Ch La Louvière Pessac-Léognan 2006, 50,25 $

225201 - Ch Cruzeau Pessac-Léognan BL 2007, 23,75 $

743005 - Ch de Rochemorin Pessac-Léognan 2006, 28,20 $

743013 - Ch de Rochemorin Pessac-LéognanBL 2007, 25,25 $

852798 - Divinus de ChBonnet 2006, 32,25 $

974873 - Ch La Louvière Pessac-Léognan BL 2007, 50,25 $

10752783 - Ch Barbe Blanche Lussac St-Émillion 2008, 27,20 $


Sébastien Cogny
Maître de chai au Château de Cruzeau
s.cogny@andrelurton.com

Représentés au Québec par Sylvain Brizard
Vins et spiritueux Diamond Estates
Tél. : 514 389-3830

Samy Rabbat
Cet article est classé sous :Bordeaux Roger Huet
Soyez le premier à réagir à cet article.
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok