Lundi, 29 juin 2015

ÉVITEZ LES SURPRISES À L’ACHAT D’UN CONDO

Les chiffres le démontrent : nous sommes dans un marché immobilier d’acheteurs à Montréal.

 
On estime qu’il y a vingt condos pour un acheteur. Selon la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), il y a plus de 2 500 condos neufs en vente dans la grande région de Montréal, dont plus de 500 sont sur le marché depuis plus d’un an. Les promoteurs utilisent plusieurs tactiques afin d’attirer une nouvelle clientèle, comme offrir les électroménagers, le paiement d’une des taxes, les frais de notaire, etc. Pendant le processus d’achat, il peut y avoir des contretemps que l’on n’avait pas envisagés.

Voici des éléments à considérer avant l’achat d’un condo afin d’être préparé à toute éventualité.

LA MISE DE FONDS À VERSER


Habituellement, le montant à verser pour un contrat d’achat ou un contrat préliminaire se situe entre 5% et 15%. Le montant varie en fonction de différents facteurs, mais cela repose principalement sur les capacités financières du constructeur. Les coûts sont plus élevés pour une structure de brique et de bois, comparativement à une structure en béton. Cela explique pourquoila mise de fonds demandée est plus élevée en fonction des projets de condo. Il n’y a pas de montant fixe pour la mise de fonds, c’est à la discrétion du constructeur.



Il est possible de négocier le montant de la mise de fonds avant la signature du contrat. Cependant, si la construction est commencée, vous aurez peu de marge de manœuvre, car le constructeur adéjà engagé des coûts de construction. Aussi, il est possible que le versement soitfait en plusieurs dépôts. Certains promoteurs demanderont un dépôt à la signature du contrat préliminaire, puis un autre versement au commencement de la construction.

LES GARANTIES EN CAS DE RETARD DANS LA CONSTRUCTION


Pour les constructions neuves, il est souvent difficile de respecter les délais prévus pour la date de livraison.Il peut survenir des imprévus lors de la constructionoccasionnant des délais plus longs. C’est pourquoi, dans le contrat préliminaire, il est important de prévoir des mesures en cas de retard.



Des exemples de cette situation sont survenus dans le secteur de Montréal. Certains projets de condo dans le Vieux-Port sont dans une situation délicate, car les promoteurs sont tenus d’avoir un minimum de ventes avant de commencer la construction. Si le promoteur n’a pas le nombre nécessaire d’unités vendues, le projet est reporté.

L’ASSURANCE DE L'IMMEUBLE


La qualité de la construction aura des répercussions sur l’assurance de la copropriété. Les assureurs en habitation sont plus sévères à l’égard des immeubles en copropriété, car les risques sont plus élevés. Les demandes de réclamations sont plus fréquentes et les causes sont les suivantes : les dégâts d’eau, le refoulement d’égouts, un mauvais entretien de l’immeuble et les vices de construction. Deux types d’assurance sont requis :l’une pour vos biens, la responsabilité civile et les parties privativescouvertes par l’assurance condo demandée par votre syndicat et la seconde qui sera prise par votre syndicat des copropriétaires pour l’ensemble de l’immeuble.



Des scénarios troublants sont médiatisés, par exemple, des projets de condos urbains à Laval sans permis de construction. C’est pourquoi un futur acheteur doit s’informer le plus possible en vérifiant si le constructeur est inscrit auprès de la Régie du bâtiment et s’il est membre de l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ).

PROMUTUELASSURANCE.CA
Cet article est classé sous :Promutuel APCHQ Condo
ok