Salon de l’Habitation Salon de l’Habitation Image Map
Mardi, 26 juillet 2016

VICTO, HAVRE DE L’HABITATION DURABLE

155, rue Dancause façade / Photos: ville de Victoriaville

En 2011, la ville de Victoriaville lançait le programme Victoriaville habitation durable (VHD) dans le but de soutenir le développement de maisons durables et écologiques sur son territoire. Cinq ans plus tard, tous célèbrent le succès de cette initiative alors que plus de 650 résidences ont pris le virage vert!

 

Septembre 2010. Un petit groupe de citoyens composé d’architectes, d’entrepreneurs, de promoteurs et d’intervenants du milieu de l’environnement sollicite une rencontre avec les autorités municipales. Son but? Faire modifier la réglementation pour favoriser l’implantation de maisons écologiques et d’un écoquartier à Victoriaville. Le maire et ses conseillers sont rapidement séduits.

« On s’est dit qu’en tant que ville reconnue comme le berceau du développement durable au Québec, on avait une réputation à préserver, et que cela impliquait de poser des gestes concrets. Alors oui, le projet de favoriser la construction de maisons vertes, écoénergétiques, offrant une meilleure qualité de vie et plus de confort était cohérent avec notre titre », explique d’entrée de jeu le maire de Victoriaville, André Bellavance.



L’idée germe alors de lancer un programme de subventions destiné à tous les citoyens, sans égard au revenu. L’objectif général est de rendre plus accessible et profitable le choix d’une construction écologique par le biais d’une approche simple et personnalisée, facilement adaptable aux goûts et aux moyens financiers de chacun. Le programme prévoit la liberté de choisir le type de maison durable (trois à cinq étoiles) que l’on désire, ses caractéristiques, ses matériaux, etc. Les propriétaires d’habitations existantes peuvent aussi bénéficier d’outils et d’un accompagnement visant à les soutenir  dans des projets de rénovation durable.
 
« On a toujours la possibilité de vivre dans une maison écologique, mais il faut en avoir les moyens financiers. Alors il était important de démocratiser, si l’on veut, la possibilité d’habiter une telle maison », poursuit le maire.

PRÉSERVER LA SANTÉ ET L’ENVIRONNEMENT

La municipalité de 45 000 habitants innovait donc de nouveau en lançant, en 2011, le programme Victoriaville habitation durable (VHD). Un budget de 1,5 M$ (300 000 $ par an) était attribué au programme jusqu’en 2015. Le programme et son budget ont été reconduits jusqu’en 2018.

En s’appuyant sur les plus récentes notions de la science du bâtiment et de l’environnement, le Service de l’environnement de la Ville, en collaboration avec le comité consultatif multidisciplinaire et le bureau d’architecte attitré au projet, a élaboré une grille d’évaluation comportant quelque 143 éléments.

Une habitation durable est une habitation respectueuse de l’environnement par sa construction, son orientation, sa localisation et son utilisation. Des fondations à la charpente en passant par la toiture, les murs extérieurs, les planchers ou les fenêtres, chaque élément est soigneusement conçu pour assurer un plus grand respect de l’environnement et de la santé de ses occupants, par l’utilisation de matériaux durables rejetant peu de produits toxiques.


Varennes est devenue la 2e municipalité à adopter le programme Habitation Durable.

Une habitation durable favorise l’économie d’énergie et d’eau (ex. : toilette à faible débit). L’air qui y circule est renouvelé et l’humidité ne s’accumule pas. Le confort thermique, hiver comme été, ne nécessite qu’une faible consommation d’énergie, de préférence renouvelable. Le programme VHD favorise de plus une meilleure gestion des matières résiduelles, l’accessibilité universelle et un aménagement extérieur durable.

Une maison attestée VHD, c’est, au fond, une habitation où rien n‘est laissé au hasard, explique Serge Cyr, directeur du Service de l’environnement de la Ville de Victoriaville : « Le simple fait de concevoir la maison de sorte qu’un maximum de fenêtres soient orientées vers le sud favorise non seulement l’économie d’énergie, mais aussi l’amélioration de la qualité de l’air, car les rayons ultraviolets du soleil ont un effet stérilisant. »  

UNE MAISON VERTE… À COÛTS NULS!

Le montant de la subvention accordée par la Ville et le niveau d’attestation, allant de trois à cinq étoiles, varient en fonction du nombre de points accumulés. Ainsi, dans le cas d’une maison unifamiliale neuve, un citoyen peut obtenir de 3000 $ à 8000 $ en subvention de la Ville. Pour un immeuble à logements neuf, la subvention peut atteindre 25 000 $.

Pour une maison attestée trois étoiles, on estime les coûts des choix écologiques à environ 3000 $ ou 4000 $. Or, l’aide octroyée par la Ville compense plus de 80 % de ces coûts. À cette aide s’ajoutent les gains en matière d’efficacité énergétique d’une maison durable, estimés à 25 %, sans compter une valeur de revente accrue. Pour des rénovations durables, un citoyen peut recevoir jusqu’à 3000 $. « Grâce au programme, et en tenant compte des économies d’énergie engendrées, on peut habiter une maison durable attestée trois étoiles à coûts nuls », assure M. Bellavance.


454, rue des Pétunias, arrière

UN PROGRAMME GAGNANT-GAGNANT

Depuis 2011, 652 projets ont reçu une attestation VHD, soit 216 constructions neuves et 436 projets de rénovation. Parmi les constructions neuves, 72 ont obtenu l’attestation trois étoiles, 107 la quatre étoiles et 37 la cinq étoiles. « En 2015, une nouvelle construction sur quatre à Victoriaville était certifiée VHD », précise le maire avec fierté. Victoriaville souhaite maintenant voir ce chiffre atteindre 50 % d’ici 2018.

VHD est un projet gagnant-gagnant où la Ville et le citoyen font des économies en participant au développement d’un environnement durable. Au chapitre des économies d’eau uniquement, Victoriaville estime que le programme a permis de préserver 144 000 litres d’eau par jour depuis 2011, soit l’équivalent de 16 piscines olympiques! VHD a aussi permis le recyclage de plus de 1 000 000 de kilos en rebus de construction, indique le maire.



Un tel programme ne pouvait se réaliser sans la collaboration active d’importants acteurs du milieu : entrepreneurs, promoteurs, architectes, fournisseurs de matériaux, etc. Au total, ce sont aujourd’hui quelque 33 partenaires qui contribuent au succès de VHD, se félicite M. Bellavance.

VDH fait aussi des petits : les municipalités de Saint-Valérien (Bas-Saint-Laurent), Varennes (Montérégie), Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale), Dixville (Estrie) et Plessiville (Centre-du-Québec) ont emboîté le pas et adopté un programme calqué sur celui de Victoriaville.

Oui, VHD fait rayonner Victoriaville; mais il y a plus important, conclut M. Bellavance : « C’est bon pour la notoriété de la Ville, mais surtout pour la qualité de vie de nos citoyens et leur bien-être. C’est ce qui est essentiel. »

HABITATION DURABLE

MA MUNICIPALITÉ EFFICACE
Cet article est classé sous :Victoriaville Habitation durable
ok