Mercredi, 4 septembre 2013

QUI SE CACHE DERRIÈRE...LE COSMODÔME

Le Cosmodôme, seul musée consacré entièrement à l’astronautique et à l’exploration spatiale au Canada, est l’un des attraits lavallois les plus connus et les plus appréciés.

 

Dans le bureau de son directeur général, Sylvain Bélair, les fusées miniatures et les répliques de planètes se multiplient. Le grand chef du Cosmodôme est sans contredit un amoureux de l’astronautique… et il connaît son affaire. C’est en sa compagnie que Tourisme Laval a visité le fameux musée et discuté des grands projets qui animent l’institution.




Dans le regard de Sylvain Bélair, la passion pour l’exploration spatiale transparaît : impossible de rester indifférent à l’astronautique lorsqu’on discute. À sept ans, Sylvain regardait déjà vers les confins de l’univers grâce à un tout petit télescope. Alors que ses copains jouaient au ballon, lui avait la tête dans les étoiles et étudiait le système solaire. Cet intérêt grandissant pour l’espace et ses mystères s’est poursuivi jusqu’à l’âge adulte, alors qu’il devient employé du Cosmodôme après avoir fortement impressionné son futur employeur.

« À la fin de l’entrevue, on m’a demandé de former les autres employés! », relate le spécialiste. Sa collaboration avec l’établissement l’a amené à voyager aux quatre coins de la planète, à commenter des lancements de navettes spatiales à la télévision, et même à devenir diplomate pour l’Organisation des Nations Unies. En 2009, Sylvain Bélair accède au distingué titre de directeur général du Cosmodôme. « Quoi demander de plus? », s’amuse-t-il.

Parmi les grands projets que Sylvain Bélair a entreprit récemment, il y a bien sûr le renouvellement complet de l’offre du Cosmodôme. Depuis l’année dernière, le musée propose trois missions interactives, à la fois éducatives, amusantes et scientifiques. Les visiteurs sont plongés dans le scénario de leur choix : entreprendre une périlleuse odyssée vers Mars, revivre la conquête de la Lune ou découvrir les mystères du Cosmos en y lançant une sonde. « Cette dernière, c’est ma préférée », confie-t-il. Le meilleur, c’est que tout le monde y trouve son compte.

Alors que les plus petits seront émerveillés par la vraisemblance des univers que recrée le Cosmodôme, les plus grands apprécieront la pertinence et la rigueur de l’information véhiculée dans l’exposition. Tout indique que d’autres missions pourraient aussi voir le jour. « J’aimerais qu’on fasse découvrir le monde de Jupiter dans une toute nouvelle expédition », confie Sylvain à Tourisme Laval, qui est particulièrement fier du chemin que le Cosmodôme a accompli.

Le Camp spatial du Cosmodôme, très populaire auprès des jeunes de 9 à 15 ans, fera lui aussi peau neuve dans les années à venir. Ce camp donne la chance aux astronautes en herbe de simuler le lancement d’une fusée, de participer à plusieurs ateliers scientifiques, de compléter une mission à bord de la navette Endeavour et surtout, de faire l’expérience des célèbres simulateurs! Les enfants seront enchantés. Il ne manque plus que vous pour que l’aventure et l’exploration continuent!

COSMODÔME

TOURISME LAVAL
Cet article est classé sous :Laval Tourisme Laval
Soyez le premier à réagir à cet article.
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok