Mercredi, 4 septembre 2013

QUI SE CACHE DERRIÈRE... LE MUSÉE ARMAND-FRAPPIER?

Des microbes à la génétique en passant par les biotechnologies, les sciences de la vie sont à l’honneur à l’intrigantMusée Armand-Frappier!

 
Tourisme Laval a rencontré la directrice générale de l’établissement, Guylaine Archambault, la sympathique scientifique qui se cache derrière le musée le plus « vivant » de Laval. Petite, bien que le métier de vétérinaire qu’exerce son père l’initie très jeune aux sciences, Guylaine Archambault rêve d’être comédienne. « J’ai fait du théâtre toute ma jeunesse jusqu’au cégep », confie-t-elle. « J’ai donc baigné dans ces deux univers de façon parallèle.



Ça a évidemment influencé mes choix par la suite », poursuit la directrice générale, qui discute aujourd’hui de science avec fluidité et verve.

En 1998, Guylaine décroche un emploi d’animatrice au tout nouveau Musée Armand-Frappier et devient ainsi la toute première employée régulière de l’institution. En huit ans, elle gravit les échelons et devient directrice générale. Ce parcours n’était pourtant pas tracé d’avance… En terminant ses études de premier cycle universitaire en sciences, Guylaine avait en effet réalisé que la vie de chercheuse n’était pas pour elle. « J’avais toujours peur de me mêler dans les quantités et de ne pas être à la hauteur » rigole-t-elle,

détentrice d’un baccalauréat en microbiologie et immunologie de l’Université McGill et d’un MBA des HEC Montréal.Sa mission principale consiste aujourd’hui à susciter l’intérêt et la passion pour les biosciences, un rôle parfait pour elle! « On explique souvent aux visiteurs potentiels que nos expositions ne sont pas consacrées à Armand Frappier lui-même, mais plutôt à l’infiniment petit! », explique Guylaine

MUSÉE ARMAND FRAPPIER

TOURISME LAVAL
Cet article est classé sous :Tourisme Laval
Soyez le premier à réagir à cet article.
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok