Jeudi, 26 décembre 2013

USE-IT: DÉCOUVERTES LOCALES EN VOYAGE

Lors de mon voyage à Cordoue, au sud de l’Espagne, j’ai fait la découverte de la carte Use-It, entièrement gratuite et conçue par des locaux!

 
Lors de mon voyage au Andalousie, au sud de l'Espagne, j'ai découvert un concept admirable qui mérite qu'on en parle: la carte Use-It. Entièrement gratuite, cette carte est un vrai bijou qui présente cafés, restaurants, boutiques et attraits, hors des sentiers touristiques, sans compter les multiples conseils pour "vivre" comme un local. Curieuse de mieux comprendre le concept derrière la carte, j'ai eu la chance de discuter avec Nicolas Marichal, rédacteur en chef de Use-It, qui a bien voulu répondre à mes questions.

TOUT D'ABORD, QU'EST-CE QUE USE-IT?

Use-It, ce sont des guides, des cartes et des sites web remplis d'information à jour, non commerciale et présentée par des jeunes locaux. Le réseau tourne grâce à l'énergie des bénévoles. Ceux qui décident de couvrir leur ville le font par pur enthousiasme, car ils en sont fiers et veulent transmettre cet amour aux voyageurs. Il faut savoir qu'ils ne deviennent pas riche car l'argent sert à payer ceux qui travaillent dessus.

Use-It a couvert des villes très peu connues des voyageurs internationaux, comme Ostrava en République Tchèque qui abrite de nombreuses usines. Pourtant, des passionnés ont réussi à créer une belle carte Use-It très complète. Le succès de l'initiative dépend entièrement de la personne qui la prend.

COMMENT TOUT A COMMENCÉ?

Use-It a commencé en 1971 à Copenhague, en plein mouvement hippie, puis s'est poursuivi à Oslo en 1989 et à Rotterdam en 1997. Chaque nouvelle édition a donc été très espacée jusqu'en 2005, alors que Use-It, initialement présenté sous forme de petit livre, s'est transformé en plan de ville. Le premier plan de ville Use-It a fait son apparition à Gand, en Belgique, et a connu un tel succès que le concept s'est rapidement étendu à d'autres villes du pays et à travers l'Europe.

COMBIEN DE DESTINATIONS SONT COUVERTES?

On compte aujourd'hui 31 villes, toutes en Europe, et les cartes sont entièrement rééditées chaque année pour garder l'information actuelle. Il y neuf autres villes en développement et une cinquantaine en attente de financement.



COMMENT TROUVEZ-VOUS LE FINANCEMENT SI USE-IT EST GRATUIT?


Si notre force est le fait de ne pas être commercial, c'est aussi notre faiblesse car il faut bien trouver l'argent quelque part. À partir du moment où une ou plusieurs personnes décident de créer une carte pour leur ville, elles doivent aller convaincre l'office de tourisme ou leur municipalité d'assumer les coûts liés à la création et à l'impression. Ce sont des jeunes idéalistes et un peu hippies avec des cheveux comme moi, dit-il en riant, ils ne sont pas particulièrement à l'aise avec les questions d'argent et ce n'est pas facile d'aller convaincre les directeurs.

Il faut dire qu'on pense souvent que les jeunes ne représentent pas un marché intéressant car ils ne paient pas des hôtels 4 ou 5 étoiles, pourtant ils dépensent autrement. Non seulement ils représentent 20% du tourisme mondial, mais Use-It engendre des profits intéressants pour les villes alors qu'un récent sondage a révélé que 10% des voyageurs ont étendu leur séjour grâce à Use-It.

OÙ PEUT-ON TROUVER LES CARTES USE-IT?

On peut les télécharger en ligne sur use-it.travel, mais aussi les trouver en version papier sur place, dans les auberges de jeunesse, les offices de tourisme et dans les réseaux de couchsurfing. Les villes de Bruxelles, Prague, Oslo et Vienne ont également des bureaux d'information Use-It.

EXISTE-T-IL UNE APPLICATION POUR TÉLÉPHONE INTELLIGENT?

C'est notre prochaine étape. Le 26 décembre nous lançons une campagne de financement  pour pouvoir créer l'application iPhone et Android car ce genre de développement nécessite un budget important. La carte Use-It est gratuite, l'application le sera aussi, c'est très important pour nous. 

Ce n'est pas une nouvelle transformation, mais un complément. On n'arrêtera jamais la publication en version papier car elle a de grands avantages. On aime déplier la carte dans un café en prenant une pause, sans compter que contrairement à la version mobile, on n'a pas peur de sortir la carte sous la pluie ou par crainte de se la faire voler.

Voyageurs, accourez pour savoir s'il existe une carte Use-It de votre prochaine destination européenne.

Fiers Montréalais, qui se lance pour faire une carte Use-It de notre belle ville?

USE-IT

VOYAGE AU PÉROU

TRÉSOR GOURMAND À CORDOUE

MANGER DANS LE BERCEAU DU FLAMENCO

GRENADE: LES BONNES ADRESSES À NOTER

TABERNA EL CHEF: AUTHENTICITÉ À CORDOUE
Cet article est classé sous :Voyage Vanessa Huet Guide Espagne Use-It
Soyez le premier à réagir à cet article.
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok