Jeudi, 16 mars 2017

RUSSELL MARTIN FAIT SAUTER LA BANQUE

Russell Martin devient cette année l’athlète québécois le mieux payé tout sport confondu.

 
Russell touchera 20 millions cette saison, et devient par le fait même le quatrième joueur le mieux rénuméré à sa position dans l’histoire du baseball derrière Joe Mauer, Buster Posey et Brian McCann. Patrice Bergeron avec les Bruins de Boston gagne près de 10 millions par saison, Kris Letang, des Pingouins de Pittsburgh, vient aussi en tête de liste des Québécois les mieux payés à 9 millions par année. Russell avait signé un pacte de cinq ans avec les Blue Jays en 2014 pour 82 millions.

Le coureur automobile, Jacques Villeneuve, avait touché 21 millions l’année de son championnat.



Russell et les Blue Jays seront de passage au stade Olympique les 31 mars et 1 er avril prochain pour une série de deux matchs hors concours contre les Pirates de Pittsburgh. Il reste encore de bons billets sur le site Evenko. Mentionnons que les organisateurs vont rendre un hommage à Tim Raines avant le match du 31 mars, pour son intronisation au temple de la renommée du baseball.



Il devient ainsi le troisième joueur dans l’histoire a être intronisé au temple de la renommée du baseball après le regretté Gary Carter, et André Dawson. Tout porte à croire que Vladimir Guerrero sera le prochain à faire son entrée par la grande porte du temple du baseball.



APRÈS AVOIR RUGI
LE TIGRE DÉSORMAIS ASSAGI


Le tigre, Michel Bergeron, un surnom que lui a donné le journaliste Marc Lachapelle à l’époque avec le Journal de Montréal, prétend s’être assagi. Qui l’eut cru! On le dit beaucoup plus calme et pondéré. Il rugit encore de temps en temps, mais il canalise maintenant ses énergies.  ’’Je relaxe davantage et je ne m’emporte plus autant ". Il faut dire que Michel a beaucoup moins de pression qu’à l’époque qu’il était l’entraîneur-chef des Nordiques et des Rangers. Une grande déception pour lui en carrière, fut assurément de ne pas avoir été  nommé entraîneur-chef des Canadiens.



Le tigre fait de l’excellent travail à TVA Sport. Il est en quelque sorte le Don Cherry de la télé francophone, mais plus nuancé tout de même. Rappelons qu’au début des années 2000, le tigre a fait un AVC. Depuis, il prétend qu’il suit scrupuleusement les recommandations de son médecin. ’’Mon médecin m’a demandé de ralentir. Il m’a dit que je ne pourrais plus vivre à 150 km, j’ai ralenti quelque peu, et je vis désormais à 125 km’’, de dire en riant celui que plusieurs surnomment également Bergie.Il sera donc à l’antenne de TVA Sport pour encore plusieurs années. Un natif du quartier St-Michel, il était surpris d’apprendre qu’il avait passé sa jeunesse dans le même quartier que Eric Lucas, Bruny Surin et Joachim Alcine, trois ex-champions du monde. Lorsqu’on lui parle de ses plus grands moments en carrière, c’est indiscutablement lorsque ses Nordiques ont éliminé le Canadien en deux occasions. C’est encore frais en sa mémoire. ’’C’était quelque chose pour un petit gars qui a grandi à Montréal, de battre le Canadien sur sa patinoire’’, de me confier Michel Bergeron entre deux parties de carte chez son ami Ménick rue Masson. Pour tout savoir dans le monde du sport, c’est chez le Barbier Ménick qu’il faut aller....



UNE RUE JACQUES BEAUCHAMP A ST-JÉRÖME

Le maire de St-Jérôme, Stéphane Maher, m’a confié lors d’une rencontre récemment à son bureau de l’hôtel de ville, que le nom de Jacques Beauchamp a été soumis au service de toponymie de la ville, tout comme celui de Georges Thurston ( boule noire). Le très dynamique maire de St-Jérôme déplore le fait que trop de rues portent les noms d’avenues. Soit dit en passant, Jonathan Huberdeau, des Panthers de la Floride, a accepté la présidence d’honneur de la course santé du Maire fin mai. Au nombre des athlètes natifs de St-Jérôme, la capitale des Laurentides, il y a également André Roy, gagnant de la Coupe Stanley avec le Lightning de Tampa Bay en 2004, le boxeur Sébastien Gauthier, maintenant analyste au 98.5 fm pour les combats de boxe, Jean-François Bergeron boxeur, maintenant entraîneur. Le milieu artistique est aussi fort bien représenté avec notamment Jean-René Dufort ( Infoman), sa mère habite toujours à St-Jérôme, et les  Denis Drolet.
ok