Vendredi, 21 juillet 2017

MUSÉE DU PREMIER MINISTRE JEAN-CHRÉTIEN

Sur la photo, nous distinguons monsieur Chrétien et son épouse, Julie Boulet, ministre du tourisme du Québec, Robert Trudel, directeur général de la Cité de l’Énergie et Roland Desaulniers, président.

La Cité de l’énergie présente l’exposition Musée du Premier ministre Jean Chrétien: Le Canada dans le monde.

 


Le Premier ministre du Canada reçoit lors de l’exercice de ses fonctions de nombreux cadeaux protocolaires, provenant du monde entier, offerts à l’occasion de rencontres avec d’autres chefs d’État ou de gouvernement , mais également des présents reçus lors de déplacements à travers le pays et par des élus, des représentants d’organismes, et aussi par des citoyens.

Ces objets, d’une incroyable diversité, dont chacun raconte une part d’histoire, montrent la place qu’occupe le Canada dans le monde. Ils constituent une partie visible de ce dialogue permanent qu’entretiennent les représentants des nations.



Il a semblé légitime au très honorable Jean Chrétien, ancien Premier ministre du Canada, que ces cadeaux qu’il a reçus en tant que représentant du peuple canadien sur la scène internationale puissent être mis à la disposition de tous.


Jean Chrétien avec la bière Shawinigan Handshake sur laquelle il est immortalisé.

Nous avons voulu construire, autour de cette donation, un musée consacré aux relations internationales et au dialogue entre les cultures, à la dimension pédagogique affirmée comme le souhaitait M. Chrétien, un musée tourné vers l’avenir renouvelant sa présentation en fonction de l’enrichissement de ses collections.



DE GAULLE AU QUÉBEC EN 1967     
MUSÉE QUÉBÉCOIS DE CULTURE POPULAIRE


Le Musée québécois de culture populaire propose durant l’été, une exposition de la Société St-Jean Baptiste de la Mauricie, qui retrace la visite au Québec, à l’été 1967, du président de la  cinquième République française, le général Charles de Gaulle.

L’exposition traite plus particulièrement des moments forts de ses arrêts le long du Chemin du Roy, alors que Donnacona, Sainte-Anne- de- la-Pérade, Trois-Rivières, Louiseville, Berthierville, Repentigny et Montréal ont accueilli le célèbre politicien français, qui, à chaque escale, a prononcé un discours. Vous y verrez également l’écho qu’en a fait la presse de l’époque, dont le plus célèbre demeure celui du 27 juillet, du haut du balcon de l’Hôtel de ville de Montréal, où il lança son historique : «Vive le Québec libre!». La société québécoise traversait alors une période charnière de son évolution qui est convenu maintenant d’appeler la « Révolution tranquille ».On y traite également de l’impact au Québec, des actions du général  lors de la seconde guerre mondiale et de ses liens avec notre province au fil des ans. La recherche de l’exposition a été réalisée par Guy Bouthiller professeur honoraire au département de science politique de l’Université de Montréal.  

 
MAESTRO JACQUES LACOMBE
NOUVEAU DIRECTEUR MUSICAL DE
L’ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE MULHOUSE


Maestro Jacques Lacombe deviendra le nouveau directeur musical de l’Orchestre symphonique de Mulhouse à compter de la saison 2018-2019, pour un mandat de trois ans. Avant sa prise de fonction officielle, il assumera, dès septembre prochain, le rôle de directeur musical désigné, et il sera notamment responsable de la programmation 2018-2019 de l’Orchestre. Il succédera au chef d’orchestre belge Patrick Davin.

Maestro Lacombe bénéficie déjà d’une relation privilégiée avec l’Orchestre symphonique de Mulhouse pour l’avoir déjà dirigé lors de deux productions d’opéra : Le Roi Arthus de Chausson (2014) et La Juive de Halevy (2017) à l’Opéra National du Rhin, et dans la Faust-Symphonie de Liszt lors de concerts présentés dans le cadre de la saison symphonique 2015-2016 de l’orchestre à Mulhouse.

Cette prestigieuse nomination consolide la carrière de Jacques Lacombe sur le continent européen, et il s’estime « extrêmement honoré d’avoir été choisi pour assurer les destinées de cet orchestre que j’admire, d’autant plus que ce mandat me permettra de mener de front les trois facettes les plus passionnantes de ma profession : le grand répertoire symphonique, l’opéra et les concerts pour le jeune public. »

Localisé dans la région d’Alsace en France, l’Orchestre symphonique de Mulhouse est une institution musicale de premier plan qui propose une riche programmation composée de concerts de musique symphonique et de musique de chambre, à laquelle s’ajoute un large volet de concerts éducatifs destinés aux écoliers, et de nombreuses initiatives dont les ciné-concerts. Cet orchestre a la particularité d’assurer une partie des productions lyriques et chorégraphiques de l’Opéra national du Rhin, en alternance avec l’Orchestre philharmonique de Strasbourg.

Cette nouvelle nomination ne compromet pas les rôles de maestro Lacombe à l’OSTR, qui s’apprête à célébrer sa 40e saison, ni à l’Opéra de Bonn, où il est le chef principal pour les saisons 2016-2017 et 2017-2018. De même, il poursuivra comme prévu ses engagements sur la scène internationale.
ok