Jeudi, 29 septembre 2016

JE SUIS CE QUE JE MANGE… ÉVIDEMMENT!

 

Josée Blanchette, sur les ondes du 98,5 ce matin, ne cesse de m’épater, une femme que j’ai toujours admirée, j’ai eu la chance de la rencontrer et de passer du temps à table avec elle il y a quelques années.  Le fait de se réunir autour d’une rencontre épicurienne a tendance à nous rapprocher, et, la plupart du temps pour les bonnes raisons.


Déjà, elle était très en santé à l’époque, et, le fait qu’elle en soit à son troisième cancer aujourd’hui nous porte à réfléchir. De par sa plume, elle m’a toujours éblouie, de par son métier de journaliste, elle m’a encore plus impressionnée, un modèle pour nous toutes, je peux vous l’affirmer.

J’apprends donc qu’elle vient de publier un livre… Je ne sais pondre l’œuf, mais je sais quand il est pourri, voici sa façon de voir la vie.



De par sa profession, elle se doit d’être intelligente mais d’abord et avant tout d’être animée par la curiosité, ce qui je pense lui a sauvé la vie.  Le fait d’être mariée à un statisticien, ils ont décidé tout simplement de poser des questions aux différents médecins, oncologues et autres et aller au fond des choses.

Quelles sont les statistiques de réussite mon cher Docteur, et, trop souvent la réponse était plus que faible.  Trop souvent les médecins excellent dans une spécialité, qui est, la leur, mais pour le préventif, disons-le, ce n’est pas leur tasse de thé.

Au tout début, elle a fait confiance au système mais quelques années plus tard, ne voyant pas d’amélioration, et, surtout le fait de se sentir si mal, elle a tout arrêté, la chimio, la radio, etc.  et c’est tant mieux.  Y-a-t-il des exceptions, sûrement chaque cas est différent.  Il suffit de poser la question avant d’entreprendre un traitement qui pourrait vous tuer.



Je pense que Josée Blanchette a autres choses à faire ces jours ci, mais, grâce aux nombreux témoignages qu’elle a reçus des patients qui vivent encore, elle en est venue à la conclusion que OUI ce que tu ingurgites fait une différence.

OUI les aliments contre le cancer existent, oui Richard Béliveau a raison de dire qu’en appliquant de l’alimentation fonctionnelle, et, aussi changer son mode de vie, on peut prolonger sa durée de vie, on en a la preuve ici avec Josée.

J’ai découvert Nutrisimple, la plus belle invention après le pain tranché.  On ne parle pas de régime ici, quelques visites avec une nutritionniste m’ont suffi pour apprendre à manger correctement, moi qui croyais bien faire. 



De plus, j’apprends que les nutritionnistes de Nutrisimple donnent de la formation aux médecins pour la simple et bonne raison qu’ils ne connaissent pas grand chose à la nutrition et qu’ils s’y préoccupent de plus en plus, et, c’est tant mieux, ya de l’espoir.

Merci à Josée Blanchette, je cours acheter son livre, et merci à Nutrisimple pour informer les professionnels de la santé de l’importance de bien se nourrir pour une hygiène de vie impeccable.

QUATRE MOTS POUR DÉCRIRE NUTRISIMPLE :

TRADITION
CULTURE
INVESTISSEMENT
EDUCATION

J’aimerais remercier Annie Tremblay qui quitte le bateau de La Métropole, charmante et professionnelle jusqu’au bout des doigts, je la remercie pour sa patience, sa gentillesse, et sa grande écoute et sa générosité.  Bonne chance dans tes nouvelles fonctions Annie et au plaisir de se croiser à nouveau… qui sait?

DANIÈLE PARENT
Experte en stratégie de séduction, étiquette des affaires

L’ÉLÉGANCE.COM

ÉTIQUETTE ET SÉDUCTION

RENCONTRES D’EXCEPTION

LE PIÈGE DE VOULOIR CHANGER L’AUTRE
ok