Vendredi, 23 décembre 2016

PERMIS D’AIMER CETTE PÉRIODE DE L’ANNÉE...

 


Quelle réjouissance, quel bonheur, un temps pour réfléchir pendant que la plupart d’entre vous êtes dans le brouhaha des Fêtes, ça me fait toujours sourire, et, je me répète sans cesse combien je suis comblée.



Prendre le temps de s’arrêter et de se dire la chance qu’on a d’être là, vivant dans un petit bled de la planète qui n’est pas touché par les atrocités que l’on peut voir ailleurs.

Prendre le temps de faire le ménage dans nos carnets d’adresses, éliminer, rajouter, rappeler ceux ou celles qui nous plaisent.

Prendre le temps de ranger ses filières et détruire tout ce qui n’est plus vivant dans nos vies.

Prendre le temps de voir uniquement les gens avec qui on est bien, avec qui on partage les mêmes discussions ou encore mieux ceux qui nous plaisent davantage par leurs arguments.

Prendre le temps d’aller dehors plus souvent, pour ceux et celles qui ont la chance d’être des urbains, marcher partout et découvrir tout ce que l’on n’a pas eu le temps de voir pendant l’année.

Prendre le temps de se faire plaisir, de se faire masser, d’aller au Spa se faire dorloter, de se faire une beauté.

Prendre le temps de bien s’alimenter contrairement à tous ceux et celles qui prendront 3 ou 5 kilos pendant cette période fatidique.

Prendre le temps de ne pas faire comme tout le monde, parce que finalement tout est question de choix dans la vie, nul n’est obligé de se gaver de Foie Gras ou de ragout de pattes de cochons.

Prendre le temps de contacter et oui contacter par téléphone tous ceux et celles qui vous ont marqué en 2016, en fait ceux qui vous ont marqué quelle que soit la façon.

Prendre le temps d’épurer le plus possible dans votre environnement immédiat comme votre salon et vos garde robes, ça a l’air de rien mais ça nous libère l’esprit.

Prendre le temps de déconner avec ceux et celles qui partagent vos folies, le tout bien arrosé évidemment, tout en s’assurant de ne pas prendre le volant par la suite.

Prendre le temps d’improviser une invitation de dernière minute, très souvent ce sont celles qui nous restent gravées longtemps en mémoire.

Prendre le temps de marquer le coup par un geste ou un petit rien du tout quelqu’un qui nous a rendu service pendant l’année.

Et pour terminer… prendre le temps!

Les gens qui prennent le temps sont les plus heureux, les plus chanceux, les plus enviés que je connaisse.

Joyeuses Fêtes à tous

DANIÈLE PARENT
ok