Vendredi, 21 avril 2017

S’IL Y AVAIT UNE JUSTICE…

Les avocats des deux parties chercheraient ensemble la vérité.

 


Les avocats de la défense ne chercheraient pas une lacune dans la poursuite ou le point de droit pouvant faire invalider le procès ou le jugement.





LES TRICHEURS SERAIENT PUNIS

Les prisonniers seraient mis à contribution pour effectuer des travaux utiles pour la société ne demandant pas une habileté particulière. Par exemple, l’entretien des bords d’autoroutes pourrait leur être confié comme on le voit à l’occasion aux États-Unis. Cela pourrait par la même occasion contribuer au financement des établissements de détention.



Les compagnies ne réduiraient pas la qualité du travail effectué pour que ce soit à recommencer plus tôt que prévu. Pensons aux travaux d’asphaltage, à la construction des routes, autoroutes, viaducs, ponts ou bâtiments publics.

Les compagnies n’offriraient pas aux consommateurs des produits dangereux ou de piètre qualité.

Les riches et les compagnies payeraient leur juste part des impôts et seraient satisfaits de contribuer au mieux-être de la société de cette façon.



Les politiciens véreux n’accèderaient pas au pouvoir. Ils seraient démasqués au préalable.
Les gens malveillants n’auraient pas accès à l’officine des dirigeants de ce monde.
Les travailleurs paresseux ou incompétents seraient renvoyés.
Les citoyens ne chercheraient pas à contourner les lois ou règlements.



Nous vivons dans une société de droit. Cependant, les prisons débordent, les cours de justice manquent de juges et les actes illégaux se produisent encore trop régulièrement.
L’éthique n’est pas donnée à tous. Il faut être réaliste et admettre que la société n’est pas parfaite et que les individus qui la composent n’ont pas tous les mêmes valeurs.

Moi-même, je présente ici une vision personnelle d’un monde meilleur. Cependant, je suis un être imparfait qui ne veut pas ressasser le passé dans le moment présent, mais plutôt rêver à un futur meilleur. J’accepte de parler au conditionnel du plus-que-parfait et j’admets que parfois je suis un participe passé même en étant un participe présent.

Je n’ai pas la prétention d’avoir parfaitement raison ni d’avoir toutes les solutions, mais je me permets d’énoncer une opinion pour susciter une réflexion et des discussions.

Montesquieu écrivait il y a très longtemps qu’une chose n’est pas juste parce qu’elle est loi, mais qu’elle doit être loi parce qu’elle est juste.

A-T-ON VRAIMENT BESOIN D’UNE SOCIÉTÉ DE DROIT ?

A-t-on vraiment besoin d’une société de droit pour vivre dans un monde plus juste? Je n’en suis pas convaincu. Un monde meilleur passerait plutôt par une société plus égalitaire et plus heureuse comme les jeunes le préconisent. Ils méritent qu’on les laisse énoncer et décrire leurs idéaux. Ensuite, nous pourrions chacun de notre côté proposer et adopter des moyens pour atteindre ces idéaux.

COMMENT AMÉLIORER NOTRE SOCIÉTÉ ?

Comment améliorer notre société? Ce ne sera pas une mince tâche, mais il faudra que les citoyens réalisent que la pratique du chacun pour soi n’engendre que des injustices et inégalités.

Le plus gros obstacle à l’atteinte d’un monde plus juste me semble cependant provenir de ce monde global dans lequel nous vivons. Comme tous les pays sont de plus en plus interreliés, la difficulté de développer un monde plus juste devient gigantesque, puisque toutes les sociétés n’ont pas la même vision d’un mode meilleur.

Certaines sociétés asiatiques prônent une philosophie ressemblant à la société plus juste que j’entrevois et que je souhaiterais, cependant, même chez eux, ils ont des individus qui n’adhèrent pas à ces valeurs. Pensons à ces dirigeants d’entreprises qui se voient dans l’obligation d’avouer qu’ils ont fraudé.


Pensons à ce dirigeant d’un petit pays qui laisse vivre la population de son pays dans la pauvreté, mais qui développe des armes de destruction pour faire preuve de sa puissance.

Il semble donc que nous aurons toujours besoin de lois. Pourrons-nous au moins trouver les moyens de développer une éthique suffisante chez les citoyens et citoyennes pour devoir moins régulièrement ramener à l’ordre les délinquants? Aussi nous devrons trouver les moyens de rendre la justice plus efficace ce qui implique moins de tracasseries judiciaires et plus de collaboration dans la recherche de la vérité.
ok