Vendredi, 16 juin 2017

UNE LECTURE INSPIRANTE POUR UN AVENIR... MEILLEUR

L’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République française soulève beaucoup d’espoirs d’améliorations.

 
Le discours de Barack Obama à la Chambre de commerce de Montréal a soufflé un vent d’optimisme et de positivisme sur les 6000 auditeurs présents lors de cette allocution. Nous avons besoin de tels événements pour inspirer confiance en l’avenir. Cependant, la question principale est toujours la même, comment procéder pour réaliser cet avenir meilleur. J’ai eu le privilège de mettre la main sur un livre récemment publié qui nous fournit la recette pour y arriver en expliquant pourquoi cette façon de procéder est réaliste et son succès crédible.

Ce livre est intitulé : « Une bouteille à la… terre! — Pour une transformation humaniste et démocratique ». Son auteur est un Québécois, Michel Maletto qui a fait carrière en développement organisationnel au Québec et en France.



Ce pionnier du développement organisationnel au Québec décrit dans ce livre, sa sixième publication, comment les méthodes utilisées en entreprise pourraient transformer la société. Fort de ses cinquante ans d’expérience, Michel Maletto explique tout simplement et très clairement les concepts de développement organisationnel (D.O.) qui permettraient de transformer la démocratie et la société.

Cependant, il n’est pas qu’optimiste, il précise que ce changement doit commencer par une transformation de l’homme et il fixe un échéancier raisonnable et réaliste pour y arriver. Il préconise de bien faire les choses plutôt que de se hâter et de manquer la cible.

En citant les techniques de D.O., Michel Maletto distingue les organisations, individus et sociétés en mode Survie de celles en mode Maintien et de celles en mode Développement. Il fait aussi une distinction entre les trois pôles de nos sociétés : l’État, le Marché et le secteur Pluriel qui regroupe les OSBL, mutuelles, coopératives, organismes de charité et communautaires, fondations, associations professionnelles et les organismes non gouvernementaux.

Il identifie tous ces organismes qui font souvent appel à des bénévoles et qui jouent un rôle très important dans l’innovation et le développement de nos sociétés comme les moteurs éventuels d’un changement sociétal important. Cependant, il faudra en arriver à un équilibre entre l’état, le marché et le secteur pluriel parce que le marché occupe une place prépondérante dans l’économie pendant que l’état veille ou doit veiller au bien commun.

Dans ce livre, monsieur Maletto démontre clairement que nos dirigeants devront dans le futur porter de nouvelles lunettes pour avoir une vision différente de la façon de gérer le bien commun et d’enrichir le « vivre ensemble ».

Il précise aussi que pour réaliser cette transformation sociétale, il faudra passer d’une démocratie de représentation à une démocratie de participation où les politiciens traditionnels, nos représentants élus feraient place à des transformatiologues. Ces derniers sont des gens avec un profil différent de celui de nos élus. On ne parle pas ici de roitelets, mais de leaders de changement.

Ces derniers, dans une démocratie de participation, auraient avant tout à l’esprit les besoins et les choix de la base de la population plutôt que ceux des dirigeants de l’état et du marché. L’auteur établit que les transformatiologues, comme les gestionnaires et professionnels, ou comme les artistes, athlètes, entrepreneurs, souvent travailleurs autonomes, se distinguent par leur vision de ce qu’ils veulent réaliser, aussi par une discipline à toute épreuve, par une passion pour leur domaine d’activités et par une conscience aiguë de ce qu’ils accomplissent.


Ce livre jetant un regard très positif sur l’avenir et démontrant beaucoup d’optimisme en ce qui concerne la modification de notre société apporte une vision plus éclairée que ces gens qui règlent régulièrement les problèmes du monde de façon différente d’un jour à l’autre autour d’un café.

Et je répète la mise en garde de l’auteur dans cette citation anonyme : « Ceux qui pensent que c’est impossible sont priés de ne pas déranger ceux qui essaient ».

P.-S. Voir le site ou visiter toute libraire sérieuse si vous désirez vous procurer le livre.

EDITIONMALETTO.COM
Merci pour cet optimisme qui semble réalisable grâce à une recette concoctée par un spécialiste.

Vous m'avez donné le goût de me procurer le livre. Nos futurs politiciens devraient aussi en prendre connaissance. Pour la grande majorité des élus actuels, c'est peine perdue. Ils se comportent plus en roitelets qu'en agents de changement.



ourson - 16 juin 2017
Il faut que le Ministre de l'Education en commande des milliers et abreuvent les Écoles.
J'aime le terme " transformatiologues". Le titre indique dėjà un retour en classe à tous les politiciens actuels.

Ti-Nours - 16 juin 2017
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok