Mardi, 25 novembre 2014

LES FÊTES AVEC LE BOOGIE WONDER BAND

Le Boogie Wonder Band fera des siennes au DIX30 lors de la première médiatique le 3 décembre.

Le groupe québécois le plus international de la planète, nul autre que le Boogie Wonder Band qui fait la navette entre Montréal, Tokyo, New York, Monaco, Rio, Londres ou Marrakech et se prête à tous les grands festivals.

 

Rien de surprenant à ce qu'il établisse ses pénates dans le quartier le plus prisé de la Rive Sud, puisqu'il se fera voir et entendre à sa Résidence des Fêtes, au Club DIX30 les 4, 5, 6, 18, 19, 20, 26, 27, 28 et 29 décembre. Autant profiter de leur présence parmi nous puisque le Boogie Wonder Band s'exilera, le 9 janvier, au Top Shot, à... Lachute, le temps de reprendre son souffle après avoir posé ses valises au Québec.

Car en ce 2014, le Boogie Wonder Band a continué ses pérégrinations et plus tôt cette année, le groupe s'éclatait à quelques reprises au prestigieux Cutting Room, une boîte fréquentée par le jet set new-yorkais. En terre d'Amérique, le groupe aussi offert un spectacle au New York Stock Exchange, sur Wall Street, en l'honneur des troupes américaines. Changement de garde, puisqu'il Il y a quelques décennies, c'est plutôt Marilyn Monroe qui aurait diverti les soldats. La formation a aussi joué en clôture du Neogroamaro Wine Festival, en Italie, où il a accueilli des invités bien spéciaux: soit les membres de Kool & the Gang.



La troupe fait des siennes un peu partout sur le globe depuis sa fondation en 1996 et réunit notamment le chanteur Isaac «The Jam» Washington, la bassiste et fondatrice Boogie Cindy, que j'ai d'ailleurs interviewée dans une autre vie, le percussionniste Eddie Toussaint, le trompettiste Pistol Pete, le batteur Luke Anderson, le guitariste Jack Strangler, le saxophoniste Marly de Sax, la chanteuse Honey Jaz Jackson, le claviériste Cadillac Jones et la chanteuse Stardust. Une troupe bigarrée, hétéroclite, qui plaît tant par sa diversité que pour son professionnalisme sur scène.


Complètement déjanté, le Boogie Wonder Band a performé en première partie de maints groupes internationaux.

Déjà plus de 3 000 spectacles à son actif, le Boogie Wonder Band se targue de s'être produit avec les plus grands noms du funk et du disco, dont justement les Wonder Sisters, Village People, Chic, KC and the Sunshine Band et même Gloria Gaynor.

Les vadrouilleurs des médias américains et d'ailleurs, dont The El Vee, en parlent comme du «most loving band in the land». Ça rime en crime, mais il s'agit, sous des accoutrements délirants et pourtant recherchés, d'un groupe de musiciens professionnels capables d'entraîner dans leur sillon des milliers de fans à leurs spectacles déjantés.


Le groupe mythique a déjà ouvert le Carnaval de Rio.

«ALLELUIA» AVEC LE MESSIE DE HANDEL

Pas que le Père Noël qui refasse surface en décembre. Le Messie de Handel, un must, nous revient avec son vibrant et superbe «Alleluia», comme quoi les meilleures traditions ne meurent pas. Cette fois, ce sera avec l'Orchestre de chambre McGill et le Choeur du Christ Church Cathedral, sous la direction de Boris Brott. Cette pièce majeure de l'illustre compositeur est devenue un incontournable du temps des Fêtes. Pour célébrer en musique ce moment de l'année, on retrouvera des solistes de premier plan avec Aline Kutan, soprano, Mireille Lebel, mezzo-soprano, Michael Colvin, ténor et Peter McGillivray, baryton.


Photo : Annette B. Woloshen

Le concert se déroulera le 15 décembre, à 19h30, à la cathédrale Christ Church, au 635 rue Ste-Catherine Ouest. Ce concert, sous la houlette de son directeur musical Patrick Wedd qui au clavecin accompagnera les récitatifs, sera précédé d'une causerie à 18h30. Les quatre artistes se veulent des vedettes de l'art lyrique parmi les plus applaudies dans le monde. La soprano Aline Kutan est reconnue pour sa voix virtuose et a notamment chanté à l'Opéra de Paris, La Scala de Milan, le Canadian Opera Company, le Teatro Colon de Buenos Aires et autres prestigieuses salles.


Aline Kutan interprétera la Messie de Handel le 15 décembre, en compagnie de Michael Colvin, Mireille Lebel et Peter McGillivray.

Michael Calvin, une des grands voix de ténor,  s'est produit atout aussi bien aux États-Unis qu'en Europe, sur les scènes les plus prestigieuses, et évidemment également au Canada. Mireille Lebel a fait partie de l'Atelier Lyrique de l'Opéra de Montréal et fait surtout carrière présentement en Allemagne tandis que le baryton Peter McGilivray fut lauréat du Concours Musical International de Montréal et complète ce quatuor de charme et de voix uniques.

Selon Boris Brott, «Noël ne serait pas tout à fait Noël sans la présentation du glorieux Messie de Handel». De grands artistes pour un spectacle incontournable.


La Christ Church Cathedral, 635, rue Ste-Catherine Ouest.

ÇÀ ET LÀ ET AILLEURS

*L'humoriste Olivier Martineau lance son premier one-man-show et il sera en tournée à travers le Québec dès janvier prochain. Il se veut irrévérencieux mais poli, comme si cela était compatible... Sa grande première montréalaise se tiendra au Théâtre St-Denis le 18 février, et fera partie de sa tournée québécoise «Nul n'est à l'abri» qui démarrera dès janvier. Il a eu de la veine, assurant la première partie de l'illustre humoriste Jerry Seinfeld. Il a aussi fait la première partie de Jamel Debbouze, à Québec et est devenu au fil des mois le complice et mentor d'Anthony Kavanagh, à l'hiver 2013.


Olivier Martineau se lance.


Il y a une décennie et plus, Kavanagh faisait un malheur en Europe, notamment en France où je l'accompagnais. Il avait autant d'admiratrices qu'une popstar. Les hôtesses de l'air, sur l'apapreil d'Air France lui sautaient pratiquement dessus et auraient aimé s'envoyer en l'air avec lui! Il a d'ailleurs une voix formidable, Anthony Kavanagh, fière allure et tous les talents. Quant à Olivier, il a fait partie de tous les galas 2013 d Festival Juste pour Rire, ou presque, notamment ceux de Laurent Paquin, Emmanuel Bilodeau, Marie-Lise Pilote, Daniel Lemire et cie. Son premier one-man-show: le 9 janvier, au Vieux Clocher de Magog, puis le 16, à La Petite Église de Saint-Eustache et vogue la galère.


Anthony Kavanagh, un humoriste doublé d'une popstar. Les hôtesses d'Air France voulaient s'envoyer en l'air avec lui.

* On a hâte de savourer les vins de Mario Pelchat, lui qui cultive son vignoble depuis plusieurs années. Ce sera des RioPel. Comme son nom en abrégé. Faut dire qu'il avait choisi ce nom dès l'âge de 12 ans pour ses cépages. Précoce, ce cher Mario, qui en attendant sa cuvée d'or, multiplie les lancements de disques à succès, dont le sien!

* La 17e Soirée des Jutra, en mars prochain sur ICI Radio-Canada, en collaboration avec Québec Cinéma, sera animée par Pénélope McQuade, en compagnie du comédien, animateur et improvisateur de talent Stéphane Bellavance, capable de donner la réplique sans coup férir. Quant à Pénélope, c'est une naturelle. Son papa Winston en est si fier, avec raison d'ailleurs, qu'il ne porte pas à terre. Tel père, telle fille. Le talent inné. Deux personnes adorables et sans prétention.


Pénélope McQuade animera la 17e Soirée des Jutra.

* Chantal Martin chante «Reno à ma manière», un spectacle-hommage à Ginette Reno, le 10 décembre, au Papy Reste-Pub Terrebonne. Un souper-spectacle qui devrait en ravir plus d'un. Pas facile à imiter, Ginette Reno. la favorite des Québécois depuis quatre générations.

* «On a tous quelque chose de Sweet People», ne dérougit pas. Un album qui résonne comme un retour aux sources pour le groupe et Alain Morisod, tout autant que pour le public. Au fait, qu'attend l'Assemblée nationale pour remettre une médaille à Alain, le plus québécois des chanteurs européens, qui a parcouru des dizaines de fois la belle province sous toutes ses coutures et attiré des dizaines de milliers de spectateurs! Des salles combles sans coup férir au Québec, sa seconde patrie.

AUJOURD'HUI, COLLECTE DE SANG DES CANADIENS-EVENKO

Aujourd'hui mardi 25 novembre, au Centre Bell, les Canadiens de Montréal et evenko unissent leurs forces au profit d'Héma-Québec. De 8h à 19h, les membres de l'organisation du CH, des anciens joueurs et des personnalités d'evenko et de RDS se relaieront à chaque heure pour remercier les donneurs de leur générosité au cours de la Collecte de sang des Canadiens-evenko. Depuis plus de 30 ans, la collecte des Canadiens a permis de sauver au-delà de 100 000 vies. La Collecte de sang Canadiens-evenko, comprend les joueurs de l'édition actuelle, le personnel d'entraîneurs, les membres de l'organisation des Canadiens, les personnalités d'evenko et de RDS, François Morency, Derrick Frenette et même Youppi! Cela se passe sur la surface de jeu et les donneurs doivent se présenter à l'entrée principale, au 1909, avenue des Canadiens de Montréal, section 116. Stationnement: Centre Bell, 1275 rue Saint-Antoine Ouest (Des coupons de stationnement dans le Centre Bell seront remis aux donneurs.)


François Morency et Youppi! parmi les donneurs à la Collecte de sang des Canadiens-evenko.


ANNIVERSAIRES

Nés un 25 novembre: Pierre Marcotte, 76 ans, lui qui a fait aussi merveille dans la restauration dans le Vieux-Montréal avec La Boucherie et fut ensuite l'hôte impeccable du resto haut de gamme à l'Île Sainte-Hélène. Aussi Roland Montreuil, qui connut une carrière époustouflante aussi bien au Québec qu'en Floride, avec la chanson «Le Prisonnier». Andrew Carnegie, ça vous dit quelque chose? L'industriel et philanthrope et conférencier et auteur de bouquins à succès a vu le jour en 1835. Son oeuvre lui survit. Demain, Tina Turner soufflera 75 chandelles. Ancienne femme battue, elle a quasiment battu tous les records de ventes de disques d'une femme de 60 ans, quand elle a réchappé de son tortionnaire et émergé. Grâce à sa voix, certes, mais aussi à ses grandes jambes!


Tina Turner, une jambe en l'air de plus...

LE 36e SHOW HARLEY S’EN VIENT!

ok