Lundi, 16 février 2015

LA FOLIE DES 50 NUANCES

Après l’engouement médiatique pour Harry Potter, voilà que les livres, adaptés au cinéma, d’Erika Leonard, dite E. L. James, soulèvent les passions.

 
À mon grand étonnement, j’apprends que la propriétaire d’un cinéma de Sechelt, en Colombie-Britannique, refuse de projeter le film 50 nuances de Grey. Sa décision repose sur le fait que des scènes du film présentent l’assouvissement de la femme, et elle est surprise d’apprendre que le film obtienne un classement aussi élevé que 18A. Voici un avant-goût de ses propos rapportés par Radio-Canada: « Juste parce que l’actrice sourit pendant qu’elle se fait battre ne signifie pas que c’est bien », affirme Mme Proby, qui s’inquiète de «l’influence que pourrait avoir le film sur des filles impressionnables».

Même si plusieurs femmes du district de Sechelt, situé à 50 km de Vancouver, s’insurgent – elles veulent voir le film – la propriétaire du cinéma refuse de projeter le film maudit. Il s’agit là d’un service public, nous sommes en droit de nous questionner sur la fermeture d’esprit de cette propriétaire. Imaginons, par exemple, qu’une grande bannière d’épiceries refuse de vendre les boissons Red Bull, car sa consommation abusive peut causer un arrêt cardiaque. J’ai toujours été étonnée, et je le serai encore très longtemps, que certains puristes décident pour les autres. Quelle excellente démonstration d’une fermeture d’esprit totale, complète, et d’un manque flagrant de jugement!



Comme si les cinéphiles ne pouvaient penser par eux-mêmes, comme s’ils n’étaient pas capables de faire la part des choses. On enlève le plat de bonbons aux enfants, car ils peuvent le manger en une heure... Et après on s’étonne qu’une société devienne abrutie, non par choix cette fois, à la remorque de puristes purs et durs. La beauté dans tout cela, c’est que la principale intéressée n’a jamais lu les livres et ne verra pas le film (il va sans dire). Elle persiste quand même à croire que cette représentation serait néfaste pour la vie sexuelle des jeunes filles. Elles ont le dos large, ces jeunes filles. Ce qui me fait dire que Mme Proby ne sait pas que ce sont des femmes d’âge mûr qui se délectent de cette littérature et qui se feront un plaisir de voir le film.



C’est bien beau les croyances et les convictions, mais un peu de jugement et de bon sens calmeraient les ardeurs, me semble-t-il. Lorsqu’on est aussi étroit d’esprit, on pratique un autre métier que celui d’offrir culture et divertissement à une communauté. C’est à se demander quels genres de films sont projetés dans ce cinéma : Tintin, La belle au bois dormant, Cendrillon? Plusieurs de ces films dits «pour tous» asservissent encore davantage la femme, mais de manière tellement douce et subtile que ça, ça passe bien. Attendre qu’un prince charmant vienne délivrer la jolie soubrette, ça c’est mieux à présenter aux jeunes filles innocentes et naïves. Ah oui, ça c’est bien.


Erika Leonard, dite E. L. James, auteure des livres Fifty Shades of Grey.

Il faut comprendre qu’il s’agit là d’une représentation digne des romans Harlequin avec des scènes érotiques. Mme Proby devrait comprendre que la littérature et le cinéma ont changé depuis le temps. Qu’elle apprenne que 50 nuances de Grey n’est rien d’autre qu’une histoire d’amour à l’eau de rose et que, malheureusement, encore bien des femmes ont besoin de croire qu’on peut changer un homme, qu’on peut l’amener à nous aimer en nous mariant et en nous faisant des enfants. C’est un conte de fée pour femmes mûres, rien de plus. Entre le rêve et la réalité, il existe la capacité pour tout individu de juger ce qui est bon pour lui de ce qui ne l’est pas.

LES OPINIONS EXPRIMÉES SONT CELLES DE L’AUTEUR ET NE REFLÈTENT PAS NÉCESSAIREMENT CELLES DU PORTAIL DU GRAND MONTRÉAL LAMETROPOLE.COM

MARTHE SAINT-LAURENT

RECOURS COLLECTIF: INCAPACITÉ DE S’AMUSER?
I completely agreed with you, that one of the best adaptabilities we have and which we spit over is the chance to be on edge. By far most does not require adaptability, since it acknowledges responsibility.
Essay Writer Online

elizamolly - 16 novembre 2017
Very interesting information here you have, http://londonwindows.co.uk

londonwindows.co.uk - 24 novembre 2017
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok