Vendredi, 24 janvier 2014

FINI LES RÉSOLUTIONS !

« Ça y est, c’est décidé : cette année je m’inscris au centre sportif... je vais prendre plus de temps pour moi : fini le stress inutile... je vais arrêter de fumer... je vais commencer ceci... arrêter cela... » Les résolutions du mois de janvier, ça vous dit quelque chose ?

 
Il me semble qu’à chaque année, nous sommes toujours aussi nombreux à discuter de nos nouvelles résolutions. Nous sommes enthousiastes et sincèrement motivés, convaincus que nous y arriverons. Immanquablement, cependant, après quelques semaines, notre motivation diminue. Pourquoi est-ce si difficile d’effectuer un changement d’habitude ? Pour tous ceux qui, comme moi, persistent à débuter l’année avec des résolutions – et qui veulent vraiment voir aboutir leurs efforts – voici quelques stratégies et pistes de réflexions qui vous donneront peut-être le coup de pouce qui manquait.

RÉSOLUTION OU DÉFI ?

J’ai un secret à vous révéler : je n’aime pas le mot « résolution ».   Ce mot ne m’inspire pas; en fait je le trouve trop « lourd ». Par contre, en le remplaçant par « défi », je suis davantage motivée. Un défi, c’est un projet que j’ai envie de réaliser pour moi. En premier lieu, il faut donc trouver le projet qui nous fait vibrer personnellement.



FIXEZ-VOUS UN OBJECTIF RÉALISTE

Nos intentions peuvent être bonnes et notre objectif, louable, cependant, notre résolution est-elle réaliste ? Prenez-le temps d’y réfléchir : Est-ce que votre rythme de vie actuel s’y prête bien ? Entre le boulot, l’école, la garderie, les activités de fillette et de coco, je me suis déjà inscrite à différents cours pour me tenir en forme. Cependant, j’arrivais difficilement à les suivre au-delà de la troisième semaine. En fait j’ai de la difficulté à trouver un horaire qui me convienne. Le jogging ? J’ai essayé, mais je n’ai pas la motivation de courir seule. Et malheureusement, l’horaire de mes amis ne concorde pas avec le mien. Bref, malgré mes bonnes intentions, j’abandonnais rapidement, car mon objectif n’était pas réaliste. Il est important de bien analyser sa réalité. Maintenant, est-ce que je peux faire de l’activité physique, quand même ? Bien sûr ! Je dois simplement m’y prendre autrement.

ÉCHÉANCIER PLUS COURT

Une fois que nous avons notre défi, inutile de l’étaler sur un an : un défi de 30 jours est amplement suffisant. En effet, il faut entre 21 et 30 répétitions consécutives pour développer une habitude. Si nous nous fixons un objectif sur 30 jours plutôt que sur une année, nous courons la chance de le poursuivre au-delà de la trentième journée. Un échéancier court vous donnera aussi l’occasion de vivre de petites victoires.  Ce sont ces victoires qui vous donnent l’énergie pour persévérer. Savourez-les avant d’entamer la prochaine étape.



PRÉVOYEZ LA RÉSISTANCE

Lorsque nous voulons développer une nouvelle habitude, il n’est pas rare de faire face à de la résistance. C’est que nos anciennes habitudes ne veulent pas s’en aller sans un dernier combat ! Ainsi, la première semaine, nous sommes « crinqués ». La deuxième semaine, la motivation diminue d’un cran. La troisième nous résiste un peu plus et à la quatrième, on jette carrément l’éponge. Sachant que vos vieilles habitudes prendront un malin plaisir à vous tourmenter, prévoyez le coup !

Si vous décidez de passer moins de temps devant vos multiples écrans, que ferez-vous lorsque le désir d’une petite émission de plus ou de « juste cinq minutes » de jeu surgira ? On se dit que ça ne changera rien à notre résolution, et puis BAM ! Nous revoilà englué dans notre « bonne » vieille habitude, figé devant notre écran depuis deux heures. Prévoyez donc immédiatement des solutions pour parer ces moments de faiblesses : utilisez un cadran pour délimiter un temps, débranchez les écrans, etc. L’important est de réfléchir aux difficultés que vous pourriez rencontrer et de prévoir des solutions.

REMPLACEZ UNE HABITUDE PAR UNE AUTRE

Si votre défi est d’arrêter de crier après vos enfants, vous augmenterez vos chances de réussite en remplaçant cette habitude par une autre. Prévoyez une sortie de secours : que ferez-vous la prochaine fois que vos enfants ne vous écouteront pas et que vous sentirez la pression monter en vous ? Pour résister, vous pourriez décider de pratiquer la méthode 1,2,3 Stop! , vous enfermer dans la salle de bain, chanter une chanson, changer de pièce, etc. Bref, lorsqu’une habitude est bien ancrée, il faut la remplacer par autre chose.

Enfin, soyez indulgent avec vous-même. Plutôt que de vous taper sur la tête si vous n’y êtes pas arrivé, prenez du recul et observez la situation : pourquoi le projet est-il tombé à l’eau ? En analysant ce qui s’est passé, vous serez en mesure de trouver de meilleures approches et vous pourrez recommencer l’année prochaine, si le cœur vous en dit !

Mélanie est coach familial, conférencière et fondatrice de GrandDire.  Elle est enseignante à l'école de coaching familial Nancy Doyon et membre du réseau Nanny Secours. Elle est aussi maman de deux enfants et comprend le défi des parents de vouloir s'épanouir dans leur rôle de parent.

GRANDIRE.COM

NANNYSECOURS.COM
Plutôt que de vous taper sur la tête si vous n’y êtes pas arrivé, prenez du recul et observez la situation : pourquoi le projet est-il tombé à l’eau ?
Spanish to English

Edward - 4 août 2017
I truly enjoy simply reading all your weblogs. Just wanted to inform you that you've got people like me who love your work. Definitely a excellent post. Hats off to you* gta 5 cheats


Ian - 14 novembre 2017
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok