Vendredi, 1 mai 2015

LES 4 HONTES SEXUELLES

Quand on me traitait d’homo, je pleurais alors on renchérissait en disant « criss de fif ». En grandissant, j’ai associé l’homosexualité à la honte.

 
Hier, je remarquais les réactions sous le billet de Matt Bonin concernant le jouet sexuel dans lequel on peut mettre les cendres de notre amour défunt. J’ai pu lire au moins 200 fois le mot nécrophile. Tabern*** que les gens écrivent mal, c’en est maladif, ils font une faute aux trois maux... maladifs… faute… maux… La plèbe ne connait pas les définitions des mots qu’elle utilise ou alors, elle prend un terme à connotation sexuelle et l’apprête à toutes les sauces. J’ai donc décidé, pour le plaisir, mais surtout par conviction. de nous concocter un top 4 d’insultes que je déteste.

NÉCROPHILE : 21 GRAMS MEMORY-BOX

Memory-Box, parlons-en! Une veuve en larmes est nécrophile? Non. Un nécrophile c’est un déviant qui creuse la terre pour fourrer un mort. C’est un gars qui paie un infirmier pour prendre une blonde dans le coma. La veuve, elle, est weird, triste. Pathétique? Peut-être, mais pas nécrophile.

PÉDOPHILE : GAB ROY

Chaque fois qu’un adulte a des relations sexuelles avec un ado, on le traite de pédo à répétition. Le meilleur exemple c’est la situation de Gab Roy. Tout le monde le qualifiait de pédophile: c'est faux. Un pédophile s’en prend à un enfant dans un parc. Gab a une ado influençable qui avait besoin d’aide. Deux choses inacceptables, mais très différentes.

Par définition, un pédophile aura une attirance sexuelle envers les enfants prépubères. Ça veut dire sans poil, sans seins, sans hanches, sans sperme et sans règles: des KIDS, pas des ados! Sacrement, apprenez vos définitions, gang!

PUTE & SALOPE : NOÉMIE DUFRESNE

On peut dire ce qu’on veut de la Web star Noémie Dufresne, mais elle a les nerfs solides. Combien de milliers de fois l’a-t-on traitée de pute ou de salope? Peut-on prendre un petit break de slut shaming? Tu peux dire d’elle qu’elle cherche l’attention, ce serait vrai. Est-elle provocante? Oui. Cela fait-elle d’elle une pute? Non.

FIF & HOMO


Arrêtez. C’est laid, vraiment laid. Toute mon enfance on m’a traité d’homo parce que j’écrivais ce que les autres appelaient des poèmes de fif. Quand on me traitait d’homo je pleurais, alors on renchérissait en disant « criss de fif ». En grandissant, j’ai associé l’homosexualité à la honte et ce n’est qu’à l’âge adulte que j’ai dissocié l’homosexualité de l’insulte. En utilisant ce mot comme injure, tu répands une culture d’intolérance et de haine. Tu dis aux autres que pour toi, être homo, c’est une mauvaise chose.

Quand je bois une bière avec des amis, je pète de la broue. Il m’arrive d’être plus vulgaire que tous les personnages de South Park réunis ensemble. Par contre, quand j’écris sur Facebook ou que je me retrouve en public, je fais des efforts.

Non, je n’ai pas de sable dans le vagin – clin d’œil à Murphy Cooper – j’ai juste envie qu’on arrête d’avoir l’air d’une bande de cons. 

LES OPINIONS EXPRIMÉES SONT CELLES DE L’AUTEUR ET NE REFLÈTENT PAS NÉCESSAIREMENT CELLES DU PORTAIL DU GRAND MONTRÉAL LaMétropole.com


SOCIÉTÉ MF

REJOIGNEZ-MOI SUR FACEBOOK

L’INTIMIDATION, ÇA N’A PAS DE PRIX
useful information on topics that plenty are interested on for this wonderful post.Admiring the time and effort you put into your b!.. What Is a Bowie Knife?

eric - 1 décembre 2017
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok